Théâtre d’ombre : le rôle de l’équipe technique

Parmi les élèves du collège de Chateaubourg, Shona, Mathis, Juliette et Thomas épaulent le comédien Yoann Pencolé sur les aspects matériels et techniques. Ils expliquent leur rôle et les contraintes particulières liées au théâtre d’ombre.

Comme tous les jeudis, au moment de retrouver Yoann Pencolé et Marie Bout de la compagnie Zusvex, nous allons avec Yoann chercher le matériel à sa voiture. Nous emmenons les trépieds pour l’écran, les lumières, l’écran et les objets, car nous faisons du théâtre d’objet et du théâtre d’ombres.

Une fois arrivés dans la salle, nous installons les trépieds et l’écran. Nous installons par la suite les lumières et les objets. Lors de l’installation, Yoann nous montre les consignes de sécurité, car il faut faire attention à bien passer les fils derrière les pieds de table. Il faut également accrocher l’écran aux plaques du plafond sans l’accrocher aux néons.

Plusieurs sources de lumière

Le théâtre d’objet et le théâtre d’ombre consistent à jouer différentes scènes à l’aide de lampes portatives ou de lampes fixes. Les difficultés de ce théâtre sont les positions des corps par rapport aux lumières, les différents branchements à effectuer et la position des personnages par rapport à l’écran.

Un comédien de théâtre d’ombre doit faire preuve de beaucoup de précision, d’une grande créativité et il doit également être perfectionniste.

Durant la création d’une scène il faut prendre son temps et jouer les scènes au ralenti en les exagérant, comme au cinéma muet. Sinon les images deviennent floues et les spectateurs ne peuvent pas suivre le fil de l’histoire.

Shona, Mathis, Juliette et Thomas – élèves de 3ème, collège Pierre-Olivier Malherbe de Chateaubourg

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *