Dramaturgie : l’heure des choix

Après avoir assisté au spectacle SPLUJ ce matin, les élèves de St Malo travaillent cet après-midi avec Thomas Cloarec de la compagnie Teatr Piba. Les textes sont écrits, il faut maintenant les organiser pour créer une histoire.

Depuis plusieurs semaines, les élèves font des recherches documentaires sur les pionniers de l’exploration des abysses. Un premier groupe a choisi de travailler sur Beebe et Barton, d’autres élèves sur Auguste et Jacques Piccard, certains ont opté pour Robert Ballard, d’autres pour Jozée Sarrazin, et un dernier groupe a choisi un robot submersible télé-opéré, le HROV Ariane.

Le but : à partir des informations collectées, imaginer et écrire un journal de bord de plongée pour chacun de ces grands noms.

Aujourd’hui les textes sont prêts. Thomas Cloarec de la compagnie Teatr Piba les a corrigés, légèrement retravaillés et compilés. Il y a ajouté deux textes complémentaires qui permettront d’introduire le sujet et de conclure (un extrait de 20 000 lieues sous les mers de Jules Verne, et un extrait de Bathypholages, de Théodore Monod).

Trouver une logique

Pour l’instant les textes sont proposés dans un ordre chronologique. Cet après-midi, il faut réaliser un travail de dramaturgie, construire un chemin de fer pour finaliser l’écriture. La classe va également réfléchir à un titre pour le spectacle.

Chaque groupe doit trouver une logique : on peut choisir d’organiser les textes par ordre chronologique (de la plus ancienne exploration à la plus récente), ou choisir de mettre l’un des textes en avant. On peut enfin imaginer un autre agencement : regrouper les textes d’avant la plongée, ceux qui la décrivent, et ceux qui parlent d’après la plongée.

Des choix de mise en scène

Le premier groupe a choisi de diviser le récit de Jozée Sarrazin (la seule personne qu’ils ont rencontrée en vrai !), pour le mettre en avant. L’intérêt : donner le point de vue de Jozée sur cette conquête des abysses, comme si c’était elle qui racontait l’histoire. Et « parce que c’est elle qui nous a immergé dans le monde des fonds sous-marins », expliquent les élèves.

Le deuxième groupe a décidé de placer le texte de Jules Verne en premier. « Parce que c’est lui qui a mis les sous-marins dans la tête des gens ». Un autre groupe a préféré commencer à chaque fois par les lieux d’exploration et découper le récit du robot, « comme s’il nous racontait l’histoire des sous-marins ».

Un quatrième groupe a choisi l’option « avant la plongée / pendant la plongée / après la plongée » pour chaque exploration. Enfin, un dernier groupe a choisi de laisser les textes par ordre chronologique, « car chaque explorateur s’est inspiré des précédents pour ses plongées ».

Chaque logique est intéressante. Thomas leur explique que pour mettre en scène un spectacle, il faut choisir un point de vue. Les élèves votent pour l’ordre des textes qui créera leur spectacle. Le choix se porte finalement sur un ordre chronologique ET thématique !

Hélène Jolly, Espace des sciences

One comment on “Dramaturgie : l’heure des choix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *