Echange X contre Y

Cet après-midi, les jeunes du collège de Montfort répètent avec la compagnie sur le plateau de l’Avant-scène. Ils travaillent la mise en scène des différences génétiques entre filles et garçons.

Le titre apparaît sur l’écran : « Les différences entre hommes et femmes dans le monde du travail ».

Guidés par Sabrina de la compagnie Le Puits qui parle, les élèves se lèvent les uns après les autres et viennent commenter à l’avant scène.

-Myléna commence, sûre d’elle : « Les différences entre hommes et femmes dans le milieu du travail ? Ch’connais pas ! Y’a pas de différences, c’est pareil ! »

-Lucas provoque : « Les différences entre hommes et femmes dans le milieu du travail ? C’est pas important, on s’en fiche ! »

-Jason, pas très au courant : « Les différences entre hommes et femmes dans le milieu du travail ? Ch’ais pas ce que c’est ! »

-Evan, moqueur : « Les différences entre hommes et femmes dans le milieu du travail ? Et ben bonne chance les filles ! »

-Emmanuelle, convaincue : « Les différences entre hommes et femmes dans le milieu du travail : c’est IM-POR-TANT ! »

-Carla, enthousiaste : « Les différences entre hommes et femmes dans le milieu du travail ? Ça peut faire un bon spectacle ça! »

 

Filles et garçons… Quel programme !

« Alors, fondamentalement, en biologie, qu’est-ce qui différencie un organisme masculin d’un organisme féminin ? C’est en 1959 qu’on a enfin pu apporter un élément de réponse à cette question. Les chercheurs découvrent alors que sur les 46 chromosomes que contiennent chaque cellule, deux d’entre eux sont spécifiquement liés au sexe de l’individu. Ce sont les fameux chromosomes X et Y. »

Pendant que la voix off expose ce court historique, Enzo va en coulisses chercher un sac rempli de X et de Y, et revient les distribuer à chacun.

« L’idée est simple, poursuit la voix off : les femmes présentent deux chromosomes X, alors que les hommes présentent un chromosome X et un chromosome Y. Et c’est ce chromosome Y qui entraîne le déterminisme sexuel par un mécanisme qu’on ne connaît pas encore très bien. »

Sur scène, les élèves s’échangent les X et les Y jusqu’à ce que chacun retrouve sa bonne paire de chromosomes et pose pour le public. Puis Enzo ramasse les X et les Y et les remet en coulisses.

Sabrina Amengual, Compagnie Le Puits qui parle / Hélène Jolly, Espace des sciences

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *